Bilan lecture, octobre 2021

Ce mois-ci j’ai encore eu la chance de trouver un essai hyper-intéressant, j’ai terminé une très bonne saga de fantasy et j’ai encore fait d’autres très belles lectures…

Couvertures

Un premier essai de Mona Chollet qu’on ne présente plus :
Réinventer l’amour, de Mona Chollet
Comment le patriarcat influence nos relations amoureuses : clichés et stéréotypes minant la communication, domination masculine idéalisée et même corruption de nos fantasmes. Très intéressant.
★★★

J’ai enfin terminé la saga de L’Assasin Royal avec le 6e tome. Mais ce n’est que la première partie. Et avant la 2e, il y a Les aventuriers de la mer.
L’Assassin Royal, tome 6 : La reine solitaire, de Robin Hobb
Ce tome clôture superbement le premier volet de l’Assassin Royal. J’ai adoré trembler à ces dernières péripéties. Le final est lui aussi à la hauteur, loin des clichés qui auraient pu ternir l’histoire. Vraiment excellent !
★★★★

Le styx coule à l’envers, de Dan Simmons
Douze nouvelles assez inégales mais la plupart se lisent très bien et certaines sont vraiment géniales. Coups de coeur pour « la photo de classe » et « le conseiller »; on sent que Dan Simmons a travaillé dans l’éducation.
★★★

La ferme des animaux, de George Orwell
Des animaux prennent le pouvoir dans une ferme en chassant le fermier. Ils décident d’une nouvelle organisation du travail basée sur l’égalité des animaux.
Un classique qu’on ne présente plus mais que je n’avais pas encore lu. Ce roman est très court et illustre parfaitement comment une minorité parvient à prendre le pouvoir, en se basant sur des mensonges et un peuple passif.
★★★

Vertige, de Franck Thilliez
Un homme se réveille enchaîné au fond d’un gouffre avec deux autres personnes qu’il ne connaît pas. Il n’y a presque pas de vivres et il fait extrêmenent froid.
Ce huis-clos était prometteur mais je n’ai pas du tout accroché. Le sort des personnages m’indifférait complètement et malgré les chapitres courts je trouvais l’histoire lente et ennuyeuse. J’ai quand même lu plus de la moitié du livre puis j’ai sauté à la fin mais même la fin ne m’a pas convaincue.

Les Annales du Disque-Monde, tome 09 : Éric, de Terry Pratchett
Un démonologue de 13 ans convoque un démon. C’est Rincevent qui débarque. S’en suivent des péripéties qui les mèneront chez des peuples qui ont inventé la roue mais ne savent pas comment l’utiliser ainsi que dans le cheval de Troie.
Une bonne histoire que j’ai trouvé plus fluide que dans les tomes précédents. Je retrouve toujours cet univers avec beaucoup de plaisir.
★★★

Pourquoi nous dormons, de Matthew Walker
Ce spécialiste du sommeil nous explique tout : comme le sommeil fonctionne mais surtout a quel point il est absolument nécessaire, aussi bien pour notre santé physique mais aussi mentale.
Ce n’est pas moi, accro à mes 9 heures de sommeil quotidiennes, qu’il fallait convaincre mais j’en ai quand même appris énormément. Et quand on voit comme notre société dévalorise le sommeil, il est fondamental de revenir aux bases.
★★★★

Le Liseur, de Bernhard Schlink
Un jeune garçon a une liaison avec une femme plus âgée. Mais elle disparaît du jour au lendemain et il la retrouve sur le banc des accusés pour avoir été gardienne dans des camps de concentration.
J’avais vu le film et j’avais peur que le fait de connaître son secret allait me gâcher un peu la lecture mais non. On a toujours le point de vue du garçon puis de l’homme qu’il devient, quand à sa liaison, la réaction de la jeunesse allemande face au nazisme de la génération précédente,… C’est plus fouillé que le film même s’il est fidèle au roman. Une bonne lecture.
★★★

A bientôt


Ce blog ne contient aucune publicité et ne vous trace pas. N’hésitez donc pas à me laisser un petit commentaire si vous appréciez ce contenu.
Vous pouvez aussi consulter la liste de mes chroniques littéraires ou mon système de cotation des livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *