Transparence, de Marc Dugain

Couverture du livre "Transparence"

Nous sommes en 2060. Endless, une petite société islandaise d’analyse de données, arrive à transplanter l’âme humaine dans une réplique corporelle, rachète Google, annonce la fin de pans entiers de la société (élevage, alimentation, médecine,…) et crée un algorithme permettant de déterminer qui aura droit à l’immortalité. Fameux programme.

Ce qui pourrait passer pour une éloge du transhumanisme est en fait une critique acerbe de notre société contemporaine et de ses dérives. Prédation environnementale,  déresponsabilisation, appauvrissement intellectuel… En gros, le capitalisme à l’ère numérique.

Marc Dugain a le sens de la formule et le récit en lui-même passe régulièrement au second plan, servant plus de prétexte à des digressions philosophiques. La froideur de la narratrice et la fin inattendue en ont surpris plus d’un mais personnellement j’ai trouvé que c’était tout-à-fait cohérent.

Vous l’aurez compris, pour moi c’est une lecture “5 étoiles”.


Ce blog ne contient aucune publicité et ne vous trace pas. N’hésitez donc pas à me laisser un petit commentaire si vous appréciez ce contenu.
Vous pouvez aussi consulter la liste de mes chroniques littéraires ou mon système de cotation des livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *