Mon jeûne hygiéniste

Je viens juste de faire un premier jeûne et comme j’ai eu beaucoup de questions, je vais tenter ici d’y répondre le plus clairement possible.

Qu’est-ce qu’un jeûne hygiéniste ?
Le jeûne hygiéniste est un jeûne “qui laisse le corps décider”. En gros, on laisse faire et on n’intervient pas. Pas de lavement avant, pas de prise alimentaire pour que ce soit plus confortable, rien du tout. On boit juste de l’eau si on veut (on ne se force pas si on n’a pas soif).
Le mieux aussi est de pouvoir se reposer. En effet, le corps passe en “inversion énergétique” et utilise donc toutes ses ressources (dont celles habituellement utilisées à digérer) pour se régénérer.

On arrête “juste” de manger ?
On pourrait mais ce serait quand même un peu rude pour l’organisme 😀 Personnellement, je me suis beaucoup renseignée avant de me lancer et j’ai fait une descente alimentaire sur 21 jours avant d’arriver au jeûne en lui-même. La descente alimentaire consiste à rééquilibrer l’alimentation dans un premier temps, puis diminuer la ration calorique et le volume ingéré.
Normalement, on maintient chaque palier le temps que le poids se stabilise mais j’avais l’impression que j’aurais moins difficile de ne rien manger qu’à manger peu donc j’ai un peu accéléré sur la fin.
Ce qui a donné :
11 jours de rééquilibrage (pas de sucre raffiné, café, alcool, frites, chips,…)
5 jours de régime dissocié : on mange des fruits et/ou légumes avec soit des protéines, soit des féculents
3 jours de régime cellulosique : on ne mange que des fruits et légumes
2 jours de jus de légumes
le jeûne

C’est pour maigrir ?
Non. On maigrit inévitablement mais on est sensé tout reprendre après. L’idée c’est surtout de faire une “détox” (même si je n’aime pas ce mot). Avec un jeûne court de 5 jours comme je comptais faire il parait qu’on nettoie sang et lymphe et si on prolonge (ce qui n’est pas recommandé du tout sans suivi) on nettoie les organes puis encore après on rétabli la communication harmonieuse de l’ensemble.

On crève de faim, non ?
Et bien non. Enfin pas moi. J’avais déjà fait quelques journées sans manger et je crois que ça et la descente m’ont bien aidés. Pour ces journées, je ne parle pas vraiment de jeûne parce que je ne changeais rien à mon quotidien. C’était juste une pause de digestion. On va voir qu’ici ça a été fort différent.

Et donc, comment ça s’est passé ?
Les 2 premiers jours du rééquilibrage, j’ai eu un léger mal de tête mais sans plus. Un classique pour moi à l’arrêt du café et du sucre.
Au 3e jour du régime dissocié (duquel je n’attendais pas d’effet particulier), j’ai senti une grande vivacité d’esprit, une lucidité. Vraiment étonnant et à expérimenter pour ceux qui doivent passer un examen, par exemple. En plus, cette phase est vraiment facile vu qu’il suffit juste de choisir entre protéines ou féculents. Si on fait un “gros bolo” pour la famille, par exemple, on peut choisir de manger les pâtes sauce tomate ou juste la viande et la sauce (s’il y a assez de légumes dedans). Rien de trop frustrant.
Jusque là, je n’ai même pas perdu de poids.
J’appréhendais un peu plus le passage au régime “légumes”. Si là ça devient un peu plus difficile de manger en famille. J’ai été étonnée par l’énergie que j’avais encore. J’ai notamment fait un dernière séance de crossfit tout à fait valable en ayant mangé la veille 1/2 chou-fleur vapeur et le matin une banane. Comme quoi, on a des réserves.
Sur ces 3 jours j’ai perdu 1 kg.
Ensuite, passage à 2 jours “au jus”. Entendons nous bien, quand je dis jus je ne parle pas de V8. C’est du jus fait maison à l’extracteur et de quantités de légumes qu’on pourrait manger si on ne les passait pas en jus. Ca donne 4 petits verres par jour ! Là, le 2e jours j’ai commencé à sentir un début de fatigue.
Sur ces 2 jours j’ai encore perdu 1 kg.
Passage au jeûne maintenant. Grosse fatigue dès le premier jour : obligée de faire une sieste la matin et 2 autres après-midi. Grosse transpiration au réveil, bouche pâteuse mais sinon rien de vraiment désagréable.
2e jour de jeûne : moins 2 kg au réveil sur la balance en 24h !! Args. Là je me dis que les 5 jours vont devoir être revus à la baisse si ça continue vu que d’après mes lectures, mon poids de sécurité est à 47 kg (je partais de 56 et je pensais avoir bien de la marge). Je suis encore plus fatiguée que la veille. Je sens que tout travaille : un moment c’est une sensation de brûlure dans une articulation, après c’est des gargouillis, la bouche très pâteuse, des odeurs, des vomissements acides… Je me sens comme un fantôme damné 😀
3e jour de jeûne : 1,5kg en moins. Curieusement, ça va un peu mieux malgré une nuit difficile. J’ai la force de prendre une douche, de sortir chercher le courrier et de répondre quand le voisin vient sonner. La journée est encore ponctuée de sieste mais ça va mieux.
4e jour de jeûne : j’arrête l’expérience après une nuit à ne pas savoir comment me tourner. Est-ce à force de rester alitée ou est-ce le manque de mon “rembourrage” habituel, j’ai mal partout. Je me fais un bouillon de légumes que je boirai tout au long de la journée. Je passe enfin une après-midi sans devoir dormir.
Le jour suivant : Réveil à 7h. Encore un peu faiblarde mais sinon je suis en pleine forme. Au final, j’ai perdu un peu plus de 7 kg.

Et au final ?
Il faudrait des analyses médicales pour être exhaustif mais je remarque que je respire comme si j’étais en montagne et surtout je me suis débarrassée de ma tendinite à l’épaule qui me pourrisssait la vie depuis des mois. Il me reste juste à me remplumer un peu et tout ira bien.

Pour en savoir plus
Ma base a été le petit livre “la détoxination par paliers” de Désiré Mérien chez Jouvence.
Les causeries du naturopathe Fabien Moine sur youtube sont aussi une mine d’information. Comme l’efficacité du jeûne peut être entravée par la peur, il est fondamental de connaître les effets indésirables possibles pour vivre son jeûne sereinement. Même si le jeûne est bénéfique dans la majorité des cas, il est possible qu’une pathologie soit une contre-indication formelle.
Fabien Moine organise régulièrement des stages de jeûne.

2 réflexions sur « Mon jeûne hygiéniste »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *